Pimp my... table haute !

Au bureau on a une table haute. C'est la table des palabres, celle où on discute, où on construit des choses, où on fête aussi nos réussites. Bref, cette table est importante pour nous.

Surtout cette table a une histoire... qui n'a pas très bien commencée ! On la voulait toute noire. On la commande toute noire. Et dring, coup de fil : elle n'existe plus qu'avec le plateau bois. "Ah ! Flûte ! Bon. Tant pis. Les tabourets sont en bois, bois et bois, ça ira !".
Sauf que quand la table arriva et qu'on l'eut bien dépiotée (enfin "qu'on eut bien ruiné son emballage" rapport au fait que sinon on aurait été dans l'impossibilité de la déballer), aaaaarg ! Ce n'était pas du bois. C'était du faux bois. Même pas ressemblant à du vrai bois. Plus façon "formica". Qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit : le formica ça peut être sympa, mais pas pour un look industriel un peu brut.

 

Vu l'état de l'emballage et le poids de la bête, on a décidé de la garder et de prendre l'option "pimp my table haute". Et là, on n'a pas eu trop besoin de réfléchir : on avait déjà repéré un site qu'on avait bien envie d'essayer, likeacolor.com.

Like A Color, c'est un site de stickers adhésifs qu'on peut acheter aux dimensions de son choix (notre cas à nous) ou à des dimensions pré-identifiées par eux (donc aucune chance de se tromper sur la prise de dimensions...), celles des meubles Ikea, Habitat, But ou Tolix par exemple.
On avait un peu craqué sur leur concept (qui ne frémirait pas à l'idée de pouvoir customiser un meuble Ikea ou d'avoir des stickers pour décorer les contre-marches d'escalier ou pour réveiller un peu le carrelage de salle de bains ?) et sur leur milliard de couleurs disponibles. Bref, on était dans de très bonnes dispositions d'esprit.

 

Bon, ça n'a pas duré. Enfin si, ça a un peu duré : commande nickel, réception à temps, emballage aux p'tits oignons. Hop ! On déballe en mode "excités comme des puces". Que 6 bras disponibles sur le moment. Pas grave. 8, c'est trop : il s'agit juste de maîtriser un sticker, pas un anaconda géant.
Alors ? Le mode d'emploi. Humidifier ? C'est ballot on n'a pas d'éponge. En même temps, est-ce vraiment nécessaire ? A l'unanimité des 6 bras, on décide que non.

 

Et là, la lune de miel s'est arrêtée. Net.
6 bras c'est beaucoup. En même temps ce sticker, il est grand. Et puis il colle. Et puis la table n'est pas pile poil rectangulaire (à moins que ça ne soit nous qui ayons des problèmes avec les angles droits). Et puis ça fait des bulles. Aussi, il faut le dire, c'est carrément du sport.
Résultat des courses, 1/ on en a vraiment bavé, 2/ le résultat était décevant avec son cortège de bulles, 3/ ils ont raison Like A Color quand ils disent qu'il ne faut pas maroufler comme un buffle (ça peut vraiment déchirer le sticker adhésif).

Evidemment on est vite parti en mode bougonnage intensif.

Et puis l'été est passé par là. L'été est magique : il tue les petites bulles. Du coup après 2 ou 3 mois, on a le résultat bien lisse qu'on n'avait pas réussi à avoir au démarrage. Pour des gens qui n'ont pas vraiment suivi les instructions ("et l'éponge, elle était pour les chiens l'éponge ?"), on s'en sort bien. Bon on voit encore 2 mm du faux bois de la table haute à un endroit et c'est un peu notre seul regret : la prochaine fois, on fera tout ce que Like A Color nous dit de faire, mais on commandera un petit peu plus grand que ce dont on a besoin et on finira au cutter.

On hésite à cacher ce faux bois avec un trait de marqueur noir... Un avis ?
 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur whataniceplace.com. En continuant la navigation sur ce site vous acceptez cette utilisation. Plus de détails ici.