Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Menu
Trouver Mes favoris
L'accumulation de tables basses est à la mode (comme toutes les accumulations d'ailleurs), mais la multiplication des tables basses est bien plus qu'une tendance déco, c'est aussi une solution pratique, polyvalente et un peu le seul moyen de sauver Jean-Kévin...
Lire la suite
1001 idées pour jouer l'accumulation de tables basses gigognes (ou pas)
Merci à pinterest.com.
Pour recréer cette déco chez vous
declikdeco.com
49 €
declikdeco.com
59 €
but.fr
99,99 €
maisonsdumonde.com
118,9 €
maisonsdumonde.com
99,99 €
made.com
129 €
massivum.fr
129 €
home24.fr
139,99 €
laredoute.fr
149 €
delamaison.fr
155 €
drawer.fr
155 €
delamaison.fr
169 €
delamaison.fr
198,98 €
laredoute.fr
251,15 €
royaldesign.fr
267 €
delamaison.fr
269 €
home24.fr
279 €
maisonsdumonde.com
299,9 €
kare-click.fr
329 €
declikdeco.com
324 €
produitinterieurbrut.com
345 €
drawer.fr
359 €
mycosy.fr
359,06 €
kare-click.fr
364,8 €
made.com
379 €
royaldesign.fr
389 €
maisonsdumonde.com
435 €
produitinterieurbrut.com
439 €
decoclico.fr
447,85 €
royaldesign.fr
430 €
royaldesign.fr
469 €
laredoute.fr
799 €
delamaison.fr
939 €
madeindesign.com
700 €
madeindesign.com
275 €
madeindesign.com
275 €
but.fr
139,65 €
delamaison.fr
215 €
laredoute.fr
279 €
maisonsdumonde.com
59,99 €
madeindesign.com
169 €
madeindesign.com
229 €

Des tables gigognes c'est quand même mieux qu'une grande table basse, non ?

En préambule, une petite précision : si vous souhaitez une analyse objective du problème, passez votre chemin !

Le problème du jour est à la fois mathématique, philosophique et quasi existentiel : faut-il multiplier les tables basses dans son salon ou se contenter d'une seule table basse ?
La réponse au problème du jour tient en 1 mot : oui.

Oui, oui et re-oui, il faut multiplier les tables basses dans son salon !

(j'avais prévenu : niveau zéro de l'objectivité !...).

 

1. La table basse gigogne reine de l'apéro carottes - saucisson

Il suffit de prendre un simple exemple pour s'en rendre compte. Imaginez. Un samedi soir comme les autres. Petit apéro entre copains dans votre salon.
Mini salon ou maxi salon, le problème est le même : Jean-Kévin voudrait le saucisson qui est posé devant Marie-Cindy. Marie-Cindy, elle, adorerait une petite tomate ou un morceau de carottes, mais tomates et carottes sont devant Jean-Roger-Rémi ! Ce sont vos amis, des gens hautement civilisés, alors avec un peu de coopération et un bon passement de jambes, on peut s'en sortir sans incident diplomatique.
Mais quand ce sont les amis des autres, ça peut vite tourner au carnage !
Best case scenario : quelques égratignures, si Marie-Cindy voulait bien se couper les ongles, ça ferait plaisir à tout le monde, merci.
Worst case scenario : des morts, Jean-Kévin étouffé à grand renfort de tomates cerises, Marie-Cindy défigurée à coups de saucissons... bref, un carnage !
Et tout ça, juste parce que la grande table basse (ou la pas grande table basse d'ailleurs) ne permettait pas d'occuper harmonieusement et équitablement l'espace entre le canapé et les fauteuils !...

 

2. Une table basse gigogne pour chaque pied et les vaches seront bien gardées

Bien sûr, vos amis sont civilisés et vos samedis soir ne virent pas au scénario catastrophe.

Mais votre conjoint est-il civilisé, lui ? Car il n'y a pas que le samedi soir qui soit à risque. Les autres jours de la semaine le sont aussi, pour d'autres raisons : ils sont le théâtre d'une lutte de pouvoir autour de l'occupation de la table basse par les pieds des uns ou des autres (et à moins d'être collé-serré au milieu du canapé ou bien d'avoir une table basse paquebot qui fasse la largeur du canapé, il y a lutte, ce n'est pas une hypothèse, c'est juste une réalité).

Pour bien mesurer la dangerosité de la situation, je vous propose qu'on pose le problème de manière logique : soit "n", le nombre de tables basses disposées devant votre canapé

  • si "n = 1", alors vous êtes dans une zone de risque diplomatique élevé avec des actes hostiles probables ;
  • si "n > 1", en revanche, c'est comme si on sortait un bataillon de casques bleus : chaque pied a sa table basse, chaque table basse a ses pieds, tout le monde respire, la situation se régularise, circulez, il n'y a rien à voir !

 

3. Les tables basses gigognes, votre déco aussi lui dira merci

Normalement, à cette étape-ci, vous avez compris que
1/ plusieurs tables basses, c'est mieux
2/ plusieurs tables basses, c'est plus pratique car polyvalent
En "3/" j'ajouterais que "plusieurs tables basses, c'est complètement dans l'air du temps". Cette "petite" tendance déco autour de l'accumulation qui se traduit le plus souvent par des murs de cadres (ou d'autre chose) ou une avalanche de coussins par exemple, on peut aussi tout à fait la réinterpréter en accumulant les petites tables basses.
En "4/", la multiplication des tables basses, c'est aussi parfois juste LA solution quand on cherche une table basse XXL aux dimensions hors normes ! Une table basse de 160 x 160 cm, c'est aussi 4 tables basses de 80 x 80 cm... (oui, c'est assez mathématique !)

Bon, ça y est, vous êtes convaincu, prêt à bazarder votre table basse (elle avait un peu vieilli. En plus, elle était un peu abimée depuis que Jean-Kévin l'avait lancée à la tête de Marie-Cindy : la malotrue avait ignoré ostensiblement ses demandes de saucissons préférant garder le saladier de cochonnaille pour elle !) ? Vous êtes prêt donc pour l'étape suivante...

 

4. Comment choisir ses tables basses gigognes ?

C'est simple comme une règle de base qu'on n'a qu'à respecter : on ne mélange pas des choux et des carottes.
Donc plusieurs fois la même table basse (déclinaison simple de la règle mais qui fait quand même son petit effet).
Ou bien plusieurs fois le même modèle de tables basses dans des tailles différentes (en mode tables gigognes ou pas)
Ou encore plusieurs fois la même table basse dans des couleurs différentes voire, soyons fous, dans des tailles et des couleurs différentes (typiquement, un assemblage de tables basses haricot colorées comme sur la photo n°2).

La solution la plus simple : on achète une accumulation "clés en mains", des tables basses gigognes ou plusieurs tables basses pré-destinées à l'accumulation (comme les petites tables basses haricot Lalinde de Sentou Editions par exemple). Pour les gens pressés, outre la sélection ci-dessus, vous trouverez aussi des tables basses gigognes ici

Vous vous tâtez encore sur la table basse gigogne ? Voici 10 bonnes raisons de les adopter dans votre déco !


La solution "un peu plus compliquée mais pas tellement plus" : on opte pour une petite table basse carrée 40 x 40 cm et on accumule en les juxtaposant de manière ordonnée (ou pas). Une variante pour ceux qui cherchent du XXXXXL, on opte pour une table basse carrée "même pas petite" et on accumule avec un bémol : si votre salon n'est pas gigantesque, abstenez-vous et restez sur des petites tables basses carrées...
Enfin le niveau compétition : on accumule des tables basses différentes qui ont pour point commun leur matière ou leur couleur ou...

 

Franchement, plus simple, ça n'existe pas ! Mais attention, cette simplicité a quand même une conséquence : si samedi soir prochain l'intégrité physique de Jean-Kévin est atteinte de quelque manière que ce soit, c'est entièrement votre faute, même si c'est encore cette goujate de Marie-Cindy qui a tout commencé !

Voir une sélection + large sur ces produits
Parce que ceux-là sont bien... mais vous en verriez bien d'autres !
Table basse
D'autres idées d'intérieur
Selection tapis chevron salon
Mona
13/06/2016
Quand le tapis à chevrons s'invite dans votre salon (et pas que)
Mona
Idee deco salon mur briques vintage 2
Anne
16/02/2017
T'aurais pas 100 briques ?
Anne
Bleu5 copie
Anne
22/04/2014
Le grand bleu sans se mouiller !
Anne
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.