Le défi de Coco : la suspension marocaine

Idée déco salle de bains ethnique avec une suspension marocaine, "Le défi de Coco"

Pour recréer cette déco chez vous

Panier Kalewa
Mitigeur mural Mike Long
Vasque sur pied Boréal
Suspension marocaine en fer forgé
Baignoire îlot Loft 174 x 80 cm en acrylique aux formes arrondies vue sur castorama.fr
Baignoire ilot 174 x 80 cm Loft 2
Tapis outdoor "The Flying Carpet" Casablanca turquoise
plus dispo
Voir sur uaredesign.com
149,00

Tout a commencé il y a une semaine. Week-end à Paris chez des amis. Galerie de l'évolution, et quand on sort, zou, direction la Grande Mosquée pour un thé bien chaud et sucré. Petit thé. Petites sucreries. On discute on discute. Et on tombe en arrêt devant l'une des suspensions. - « C'est joli quand même ! » - « Oui, d'ailleurs j'en ai une, achetée à Marrakech au souk » - « Ben elle est où ? » - « Au grenier : ça n'allait nulle part ! » Et c'est comme ça que sont arrivés le « défi de Coco », cette suspension marocaine et cette question : que faire d'une telle suspension dans un intérieur sans jolies mosaïques ni tables en métal martelé ni …

Premier constat qui a guidé un peu mon choix de pièce : ça éclaire doucement. Comprendre par là que ce type de suspension peut faire office d'éclairage d'appoint mais pas d'éclairage principal. Exit donc les pièces où c'est quand même mieux de bien voir : la cuisine, le séjour, l'entrée, les WC (oui les WC : on y lit un peu, beaucoup voire plus encore, et on y a va rarement équipé d'une lampe frontale, donc un bon éclairage y est important). Restaient le salon, la chambre ou la salle de bains. J'entends d'ici les hauts cris : « quoi ! La chambre !!!!! J'vais plus rien voir pour lire !» « quoi ! La salle de bains !!!! Et je me maquille comment alors ? ». Du calme, j'ai des réponses.

Dans une chambre, on a (très) souvent deux types d'éclairage : un éclairage que je qualifierais de collectif et un autre que je qualifierais d'individuel. Si on veut lire, nul besoin d'avoir un éclairage collectif puissant, c'est l'individuel, la lampe de chevet située à 50 cm de votre nez, qui compte. Donc une suspension marocaine en guise d'éclairage collectif convient très bien. En plus, si on fait une grappe, ça éclaire un peu plus.

Dans une salle de bains, oui, il faut un bon éclairage, mais devant le miroir et le(s) lavabo(s). Dans son bain ou sous sa douche en revanche, je ne sais pas vous, mais moi j'aime autant qu'on ne m'agresse pas trop : c'est détente & décompression (avant ou après le rush) donc une petite suspension marocaine à la lumière toute douce mais au charme certain fait très bien l'affaire. Et couplé à un tadelakt en guise de revêtement mural ou à un tapis (d'extérieur certes, mais du coup, on est sûr qu'il adore l'humidité) façon mosaïque, on se croirait dans le hammam de la Grande Mosquée (enfin là j'extrapole un peu : je n'y suis jamais allée) …

Bon Coco, hammam la prochaine fois ?

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur whataniceplace.com. En continuant la navigation sur ce site vous acceptez cette utilisation. Plus de détails ici.