Pas de pain d'épices pour Mowgli !

Idée déco salon british avec un canapé Chesterfield et une veille malle de voyages mais surtout avec des couleurs épicées
Merci à thedesignfiles.net. Photographe : Felix Forest. Styliste : Lucy Feagins.

Pour recréer cette déco chez vous

Suspension gamelle blanche en métal design industriel vue sur decoclico.fr
Canapé Chesterfield 3 places Charly en cuir Bycast marron avec le dossier capitonné et l'assise "coussin" vu sur home24.fr
plus dispo
Voir sur home24.fr
1049,99
Canapé Chesterfield 2 à 3 places à roulettes en cuir pleine fleur vieilli marron avec le dossier capitonné et l'assise "coussin" vu sur squaredeco.com
plus dispo
Voir sur squaredeco.com
1490,00
Malle plate en bois
Malle en bois Semra
plus dispo
Voir sur laredoute.fr
75,24
Housse de coussin T-Dove marron
Housse de coussin Linnen beige
Coussin en lin Propriano gris foncé
plus dispo
Voir sur ctendance.fr
14,50
Malle en bois et fer
Vase à plis transparent
Bougeoir Elda
plus dispo
Voir sur laredoute.fr
22,99
Suspension blanche Miaka

Quand le charme british du canapé Chesterfield rencontre une vieille malle en bois dans un salon baigné de lumière qu'est-ce qui se passe ? Il se passe, enfin dans ma tête du moins, des histoires d'Inde coloniale et d'épices. Il passe des odeurs de jungle humide et de pain d'épices au sortir du four. Enfin, j'ai envie de crier : « Mowgli, Bagheera ! Rentrez et lavez vos mains / pattes, c'est l'heure du goûter ! »

Et j'ai tout faux. Enfin presque : le canapé est bien british, c'est bien un canapé Chesterfield, la malle est bien vieille et en bois, le salon est bien lumineux. Mais le reste, tout le reste, est faux ! Le salon est en Australie, l'Inde coloniale peut donc se rhabiller ! D'épices il n'y a pas l'odeur mais tout juste la couleur avec le canapé et son fauteuil en cuir et ce coussin marron. Et puis Mowgli et Bagheera ne sont pas là :ils avaient piscine avec Baloo...

Pourquoi tant d'exotisme alors ? A cause de tous les messages envoyés par la déco de ce salon. Le cuir et les couleurs marron orangé (du bois, des tableaux, des coussins) évoquent les épices sans tomber dans le côté ethnique, plus typé. Le « vieux canapé », la « vieille malle » et les grosses bougies blanches déjà à moitié consumées lui donne un côté « ô temps suspend ton vol », un charme désuet sans tomber dans le rétro.

Et pourquoi ça marche ? « La lumière ma pauvre Lucette, la lumière ! » Entre le sol en parquet blanc peint (note pour plus tard : pourquoi ne peint-on pas plus souvent les parquets ? C'est joli aussi en blanc!), les murs blancs, les grandes fenêtres et la baie vitrée, on baigne dans un océan de lumière qui fait que les marrons épicées ne sont pas tristes mais juste chaleureux et que ce Chesterfield donne juste envie de s'asseoir et de profiter, mais pas de s'enfumer avec un cigare !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur whataniceplace.com. En continuant la navigation sur ce site vous acceptez cette utilisation. Plus de détails ici.