Comme un bleu dans la soupe

Un salon résolument cosy avec son vieux canapé en cuir et ses accents bordeaux réveillé par un mur bleu franc.
Merci à House to Home / Living etc.. Photographe : Claire Lloyd Davies.

Pour recréer cette déco chez vous

Coussin rectangulaire noir imprimé lumineux Love
plus dispo
Voir sur alinea.fr
11,99
Coussin carré rouge Roma 35 x 35 cm
Canapé droit 2 places fixe en cuir marron foncé Chili
Canapé droit 3 places fixe en simili cuir marron foncé Oslo
Tapis à motif géométrique beige et noir Arty 120 x 180 cm
plus dispo
Voir sur laredoute.fr
359,00
Tapis design Rectangles Noir et Blanc 160X230 cm
plus dispo
Voir sur declikdeco.com
72,00
Tableau lettrage à suspendre

La déco de ce salon est fantastique. Oui, je sais, je m'emballe : j'ai un faible pour les canapés en cuir qui ont vu passer moult paires de fesses (moult fois la même paire, bien sûr : c'est un canapé, pas un banc d'abribus !). Je ne suis globalement pas une grande fan du cuir :  dès qu'il fait un peu chaud on a le cuir qui colle à la peau et le "scroutch scroutch" très peu pour moi ! Mais quand le cuir devient un peu mou, quand on sent qu'il a vécu, là, je veux bien faire comme si le "scroutch scroutch" n'existait pas. Bref, le canapé en cuir, pour moi, c'est un peu comme le vin ou le fromage : c'est meilleur quand c'est un peu vieux ("un peu vieux", on est d'accord, pas décati non plus !).

Euh, là, je me suis un peu éloignée du sujet... J'y reviens !

 

 

Alors, qu'est-ce qui fait que la déco de ce salon fonctionne si bien ?

Le canapé et son cuir vieilli... Aaaah !...

 

Mais pour sympatoche que soit ce canapé (que j'aime beaucoup, vous l'aurez compris) et bien qu'il apporte beaucoup à la déco de ce salon, il  n'est pas l'élément le plus suprenant de cette déco. La palme du surprenant revient indéniablement au mur bleu (et puis bleu bleu, pas blanc avec une nuance de bleu ou bleu orage presque gris, non non, bleu bleu) ! C'est osé. Et c'est un pari réussi. Et surtout (et là c'est carrément fortiche), ça ne tombe presque pas comme un cheveu sur la soupe !

Techniquement, on est d'accord, c'est un peu la seule touche de bleu de la pièce... et c'est tant mieux, parce que là, on a déjà tout un grand mur en bleu  et "qui trop embrasse mal étreint"... (ou "un peu ça va, trop bonjour les dégâts", c'est un peu comme on préfère). Pourtant, ce qui est un soulagement, un et un seul mur bleu, était aussi potentiellement un risque, ce mur coloré aurait pu arriver comme un "bleu dans la soupe". Heureusement, le bleu est sauvé par le blanc. Pas le mur blanc. Les étagères blanches et les plinthes blanches qui viennent créer un lien visible et visuel entre la zone cosy du canapé et celle plus froide (forcément) du mur.

 

Cette zone cosy n'en sort que plus forte : hop, l'oeil arrive et absorbe ce mur bleu avant de venir gentiment se (re-)poser sur le coin canapé où le brun du vieux cuir se fait doucement réveiller par des teintes rouge bordeaux et des accents lumineux. Et là, juste en passant, notez un peu le choix judicieux des coussins : ils font le lien entre tout. La lumière des phares répond à celle du "Love". Le motif géométrique du tapis répond au coussin damier (ou pied de poule, j'ai comme un doute).

 

 

Et concrètement qu'est-ce qu'on retient de cette déco ?

1. il faut laisser le temps au temps et garder des meubles un peu patinés : le côté "tout neuf tout droit sorti du magasin", ça fait vitrine. Or vous avez envie de vivre dans une vitrine, vous ? Alors oui, une griffure ou un poc par-ci par-là ça n'est pas grave. Et une assise qui s'affaisse un peu non plus.

2. ne jamais sous-estimer le pouvoir du coussin

 

 

Remarque : et pour ceux qui seraient tombés sous le charme du tableau, il fait partie de la collection 2010 de Habitat...

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur whataniceplace.com. En continuant la navigation sur ce site vous acceptez cette utilisation. Plus de détails ici.