La grande aventure : j'ai peint mon parquet !

Trucs et astuces pour peindre son parquet sans paniquer et donner à son sol une nouvelle vie "La grande aventure : j'ai peint mon parquet"

Pour recréer cette déco chez vous

Peinture sol intérieur Decolab sol 100% parquet V33, beige ficelle, 2.5 l
plus dispo
Voir sur leroymerlin.fr
59,90
Set 3 Pochoirs Ground By Mr Et Mr
plus dispo
Voir sur uaredesign.com
30,00
Peinture acrylique jaune foncé 0,5 L
Peinture Murs et boiseries Sky Satin 0,75L
plus dispo
Voir sur castorama.fr
14,95
Vitrificateur parquet
Pochoir ronds XXL pour mur ou pour parquet

Dans la vie, il y a 2 types de personnes : celles qui ont l'aventure dans le sang...et les autres. Aujourd'hui, j'ai décidé de parler à la première catégorie de personnes tout en m’efforçant de convaincre la seconde. Car oui, aujourd'hui j'ai décidé d'aborder l'épineux sujet du parquet un peu moche et dont on ne sait pas trop quoi faire. Et je vais vous présenter une des solutions, pas si rocambolesque que ce qu'on pourrait penser (même si bien sûr il faut aimer l'aventure), peindre son parquet !

 

On peut aimer l'aventure, mais l'aimer plutôt « safe » : prenons des risques tout en sécurité. Voici donc les quelques règles et préconisations à respecter pour que le voyage vers le parquet peint se passe sans encombre.
Avant de choisir l'aventure dans laquelle vous allez vous lancer (car oui, c'est comme dans une agence de voyage, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses), il faut définir votre profil, ou plutôt celui de votre parquet et le préparer au voyage (une sorte de révision de l'auto avant le grand départ).

Si votre parquet est neuf ou naturel : un coup d'aspirateur et un léger ponçage suffiront. Si par contre votre parquet est ancien, il faudra ajouter à l'aspiration et au ponçage (un peu plus tenace dans le cas présent) le lessivage. Dans les deux cas, pour ne pas abîmer votre parquet, poncez le toujours dans le sens du bois.

 

Passons maintenant aux bagages. Une fois les éternels pinceaux, bacs à peinture, bâches (pas pour le sol cette fois-ci) ressortis du placard (peut-être se trouvent-ils au même endroit que la planche de snow ou le tuba), il faut se concentrer sur l'élément indispensable de notre périple, j'ai nommé : la bien aimée peinture (car de la même façon qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs, on ne peint pas son parquet sans peinture). Et je vais vous dire, c'est là que ça se corse c'est là que je pensais que ça allait se corser, car en réalité, pas vraiment.

Il existe 3 solutions qui ont chacune des avantages, des inconvénients et surtout qui correspondront à vos désirs.

Solution 1 : Avec une peinture spéciale sol, vous n'aurez pas besoin de vernis pour protéger votre parquet puisque cette peinture est très résistante. Il faudra par contre se montrer indulgent sur le choix des couleurs... Il n'est en effet pas folichon ! Côté prix : à partir de  25 euros le litre.
Solution 2 : Si vous optez pour une peinture acrylique, un vernis sera nécessaire puisque cette peinture est moins couvrante. Elle laissera donc apparaître les nervures pour un style plus naturel. Son prix : à partir de 15 euros le litre + 16 euros le litre de vernis.
Solution 3 : Enfin vous pouvez choisir la lasure qui apportera une bonne transparence puisqu'elle n’imprégnera pas trop le bois. La lasure est la méthode la plus facile si vous souhaitez revenir en arrière et en plus, c'est la plus économique : entre 8 et 20 euros du litre.

 

L'aventure technique s'achève maintenant et c'est maintenant le temps de passer au côté créatif de ce voyage. Car si l'on peint notre parquet c'est avant tout pour le côté esthétique. Alors voici quelques astuces mais aussi quelques raisons de peindre son parquet.

Commençons par les raisons, car il en faut bien une pour initier l'idée de cette aventure dans vos petites têtes : diviser les espaces. Bien évidement, on peut séparer une pièce grâce à des volumes (meubles), mais il est aussi possible de le faire visuellement dans le but de ne pas casser la perspective de la pièce tout en délimitant les espaces. Très bon exemple avec la photo 1 qui délimite 2 espaces dans une chambre d'enfant. Il est aussi possible de délimiter les espaces avec un tapis, mais cette fois-ci avec un tapis peint (photo 2).

L'autre raison évidente, c'est l'usure de votre parquet. Vous pouvez le customiser sans pour autant recouvrir la totalité de votre sol et ainsi garder et sublimer le cachet de l'ancien. Par exemple, sur la photo 5, le parquet est très usé, mais grâce à un pochoir à motif et de la peinture blanche, on redonne vie à ce sol sans le cacher.


Côté idées, j'ai eu 3 coups de cœur : le premier, c'est le motif dont je vous parle juste au-dessus. Il permet une petite excentricité et de donner du caractère à votre pièce. Le second, c'est le dégradé. Il faut avoir un bon quotient d'aventurier, mais le résultat est bluffant, comme sur la photo 4, qui en plus d'avoir un parquet chevrons peints en dégradés, on retrouve les couleurs du moment avec un dégradé de bleu et de vert foncé. Mon dernier coup de cœur est pour la couleur : le vert foncé, presque émeraude. Cette couleur au sol donne un caractère et une profondeur quasi abyssal à la pièce (photo 3).

A vos pinceaux !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur whataniceplace.com. En continuant la navigation sur ce site vous acceptez cette utilisation. Plus de détails ici.